Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 17:00
Le Théâtre de l'Odéon propose cette saison de petites formes destinées à sortir de ses murs. C'était le cas hier soir à l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, avec Les Sept contre Thèbes d'Eschyle, adapté et mis en scène par Olivier Py.

Dans ce spectacle d'une heure seulement, le directeur de l'Odéon se livre à une leçon de théâtre. Pas de projecteur, pas de scène, pas de décor, pas de costume. Juste une télévision qui tourne le dos au public, dans laquelle Etéocle (Nazim Boudjenah) et le Choeur (Mireille Herbstmeyer) suivent la préparation puis le déroulement de la bataille. Py revient ici à l'essence de son travail : le rapport entre la profération, la poésie et le corps. Il conduit ainsi les spectateurs à une émotion brute.

La pièce parle de la guerre et de l'aveuglement face au destin. L'adaptation de Py garde surtout du texte d'Eschyle la préparation des 14 guerriers qui s'affrontent aux 7 portes de la ville. L'oeuvre a beau avoir 2 500 ans, et être montée avec les moyens les plus limités, elle permet à Py de convoquer toute l'humanité et de montrer sa condition tragique. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte tant il concentre tout ce que le théâtre peut avoir de meilleur.

Pour voir les dates et les informations sur ce spectacle,
cliquez ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Actualité

Prochaines représentations de Femmes de fermes les 4 et 5 novembre 2016 en Aveyron (toutes les dates dans le calendrier).

Recherche

Qu'est-ce que Paradoxe(s)

Bienvenue sur blog de Paradoxe(s), la compagnie dramatique fondée et dirigée par Paméla Ravassard et Henri Dalem. Notre compagnie, qui s'est fixée pour but l'exploration du répertoire contemporain, est soutenue par la Région Franche-Comté et le Département du Doubs.

RSS

Cliquez sur le logo pour vous abonner au flux RSS de Paradoxe(s) et recevoir de nos nouvelles à la publication de chaque nouveau billet.